obscures égéries

2021

Envie de créer des pièces que l’on aurait envie de chérir, comme un petit autel devant lequel se confier, quelque chose de beau. On pourrait y ajouter une bougie, y déposer une fleur, il deviendrait presque objet de piété.

Après cette année difficile ou le manque de contacts s’est fait ressentir, j’ai envie d’imaginer des objets comme des petits trésors, des objets bienveillants qui participeraient à notre bien-être, qui nous fassent du bien. Des porte-bonheur avec lequel la personne puisse créer un lien.

Ces pièces ont été réalisées pour la biennale de sculptures EDEN EDEN au château Bohème de Tentlingen.

17821DD0-CB46-488E-BA0B-9EC35B5F8BD4.JPG
IMG_3290.jpg
IMG_3303.jpg
IMG_4497.HEIC